244


Commandez-le
Numéro
06

Que faire dans les terres et les montagnes de Calabre ?

Voyage

En dehors de Reggio de Calabre, station balnéaire convoitée, et des villes côtières où le tourisme est bien développé, la région réserve des beautés préservées et authentiques à qui s’aventure dans ses terres et dans ses montagnes. 

© DR

1/5

Voir une exposition à Cosenza

 

La Calabre se dépeuple, certains de ses villages étant même livrés à l’abandon le plus total, comme en témoignent désormais de nombreux reportages. Pour faire contrepoids, l’association N.9 s’emploie depuis plus de douze ans à promouvoir la culture et l’art en Calabre. Elle se dédie à organiser des expositions artistiques d’envergure dans la Galerie Nationale de Cosenza, ville de plus de 60 000 habitants et chef-lieu de la province du même nom. Placé sous le patronage du Ministère de la culture italienne, le lieu vaste prend ses quartiers dans le bâtiment du Palazzo Arnone, ancienne prison réhabilitée. On peut y découvrir une superbe collection de tableaux de grands peintres calabrais et napolitains, du XVIe au XIXe siècle. 

 

 

 

Marco et Alessandro Mario Toscano, de l'association culturelle N.9 © Pieter Hugo.

C’est entre ces murs que les deux frères Marco et Alessandro Mario Toscano, co-fondateurs de N.9, organisent depuis 2019 de grandes expositions : après les gravures de Rembrandt, ils se sont notamment employés à faire découvrir des chefs-d’œuvre de la peinture japonaise, en 2022. Puis cette année, les gravures d’Edouard Manet, éditées en 1905 par le collectionneur allemand Alfred Strölin. “La Calabre est la région italienne où le PIB par habitant est le plus bas, explique Marco Toscano. Nous essayons donc d’y créer, en guise de compensation, du capital humain : notre mission est surtout de mettre l’art à la disposition des jeunes Calabrais qui n’ont peut-être pas l’opportunité de se rendre à Milan, à Rome, à Florence ou à Naples où sont organisées les grandes expositions.” En 2024, l’association produira une grande rétrospective d’Antonio Libague, peintre, graveur et sculpteur, représentant de l’art naïf.

 

Par ailleurs, le duo a créé le site Internet Visitcalabria, qui valorise la Calabre et regorge d’informations tant culturelles que pratiques. Véritable mine d’or, ce site est un passage obligé pour tout voyageur curieux de découvrir cette région injustement souvent ignorée.

 

© DR

1/5

Séjourner à la ferme agricole Fangiano

 

Dans la commune de Nocera Terinese, dans la province de Catanzaro, un projet novateur articule agriculture biologique et tourisme. Sur une superficie de 50 hectares sont cultivés des légumes, des essences aromatiques, des agrumes, des olives, auxquels vient s’ajouter un élevage de bovins. La ferme utilise uniquement des énergies renouvelables, avec des systèmes photovoltaïques et à biomasse. On peut savourer les fruits de cette production locale et 100% bio, ainsi que l’huile d’olive qui l’accompagne, dans le restaurant Calabrialcubo qui sert une cuisine raffinée, élégante et contemporaine, infusée de traditions et spécialités calabraises. 

 

Sur le site, deux appartements jouxtent une piscine panoramique avec jacuzzi et sauna, chauffée d’avril à octobre. Également, trois chambres et une suite. Ce concept d’agritourisme durable créé par le Calabrais Marco Ferrini, agronome diplômé de l’université de Bologne, et sa femme espagnole Asuncion Yanutolo, comprend également des cours de yoga et des expériences pédagogiques : visite de l’écomusée abritant un moulin à eau et un moulin électrique ; accueil de groupes scolaires pour des ateliers ; cours de yoga… complètent son offre résolument tournée vers l’avenir.

 

 

Agriturismo Calabrialcubo,  SP 93, di Grotta, 88047, 88047 Pietra CZ, Italie.