Souvent dénudées, immobiles et sereines, lovées contre un canapé ou au bord d’une fenêtre, les femmes apparaissent avec force et délicatesse à travers l’objectif de Luo Yang. Élue en 2018 parmi les 100 femmes les plus influentes du monde de la BBC, cette artiste de 35 ans naît au Shenyang, province du nord de la Chine, et commence en 2007 à photographier les filles et femmes qui l’entourent. Découlant d'un projet très intime et personnel, sa série Girls interroge la féminité et la sexualité des femmes dans une société chinoise encore très traditionnelle et remet en question les présupposés quant à leur place dans cet immense empire du Milieu. Intenses sans jamais frôler l'indécence, les clichés de Luo Yang sont empreints d’une douceur et d’une poésie sans pareilles.

 

Suite à la grande rétrospective de la MEP consacrée au photographe regretté Ren Hang, ainsi qu'à la présentation des nus poétiques de l'artiste pékinos Lin Zhipeng – alias N° 223 – à l’hôtel Grand Amour en novembre 2018, c'est au tour de la Maison Dentsu de célébrer une icône de la contre-culture chinoise. Jusqu’au 30 novembre (et pour la première fois en France), cet ancien appartement haussmannien reconditionné en espace de galerie expose donc la série Girls de Yuo Lang. À travers ses 25 photographies, cette véritable artiste de l’avant-garde nous y présente des femmes affranchies de toute forme de discrimination et de domination.

 

L'exposition “Girls” jusqu'au 30 novembre à la Maison Dentsu, Paris 1er. Ouverte au public les samedis de novembre de 10h à 18h, sur rendez-vous uniquement.