Advertising
6 héritiers subversifs de Mapplethorpe embrasent le Guggenheim
10

6 héritiers subversifs de Mapplethorpe embrasent le Guggenheim

Photographie

Pour marquer les trente ans de la mort de Robert Mapplethorpe, le musée Guggenheim de New York met à l’honneur le sulfureux photographe pendant toute l’année 2019. Le deuxième volet de l’exposition Implicit Tensions: Mapplethorpe Now, qui s’ouvre le 24 juillet, présente six artistes influencés par son travail.

6 héritiers subversifs de Mapplethorpe embrasent le Guggenheim
970

6 héritiers subversifs de Mapplethorpe embrasent le Guggenheim

Photographie Pour marquer les trente ans de la mort de Robert Mapplethorpe, le musée Guggenheim de New York met à l’honneur le sulfureux photographe pendant toute l’année 2019. Le deuxième volet de l’exposition Implicit Tensions: Mapplethorpe Now, qui s’ouvre le 24 juillet, présente six artistes influencés par son travail. Pour marquer les trente ans de la mort de Robert Mapplethorpe, le musée Guggenheim de New York met à l’honneur le sulfureux photographe pendant toute l’année 2019. Le deuxième volet de l’exposition Implicit Tensions: Mapplethorpe Now, qui s’ouvre le 24 juillet, présente six artistes influencés par son travail.

887

Vidéo : Numéro célèbre 20 ans de collaboration avec Jean-Baptiste Mondino

Photographie Du 5 au 20 juillet, le Studio des Acacias présente une exposition exceptionnelle consacrée au réalisateur et photographe Jean-Baptiste Mondino. L’exposition célèbre vingt ans de collaboration entre Mondino et le magazine Numéro, pour lequel il a signé quelques-unes des images les plus emblématiques – citons par exemple le portrait de Karl Lagerfeld à la guitare électrique, Björk et l’ours blanc, Rocco Siffredi, ou plus récemment Virgil Abloh pour la couverture de Numéro Homme. Du 5 au 20 juillet, le Studio des Acacias présente une exposition exceptionnelle consacrée au réalisateur et photographe Jean-Baptiste Mondino. L’exposition célèbre vingt ans de collaboration entre Mondino et le magazine Numéro, pour lequel il a signé quelques-unes des images les plus emblématiques – citons par exemple le portrait de Karl Lagerfeld à la guitare électrique, Björk et l’ours blanc, Rocco Siffredi, ou plus récemment Virgil Abloh pour la couverture de Numéro Homme.

En images : l’exposition Jean-Baptiste Mondino au Studio des Acacias
997

En images : l’exposition Jean-Baptiste Mondino au Studio des Acacias

Photographie Réalisateur virtuose et photographe à la reconnaissance internationale, Jean-Baptiste Mondino expose 20 ans de collaboration avec Numéro, au Studio des Acacias by Mazarine du 5 au 20 juillet prochains. Réalisateur virtuose et photographe à la reconnaissance internationale, Jean-Baptiste Mondino expose 20 ans de collaboration avec Numéro, au Studio des Acacias by Mazarine du 5 au 20 juillet prochains.

Advertising
Advertising
Au BAL, la photographe Barbara Probst déconstruit le temps
765

Au BAL, la photographe Barbara Probst déconstruit le temps

Photographie Jusqu'au 25 août, le BAL accueille la première exposition personnelle à Paris de l'artiste allemande Barbara Probst. La photographe s'attelle à saisir un même instant selon plusieurs points de vue simultanément. L'occasion de découvrir une pratique questionnant depuis près de 20 ans les rapports entre le regard et le temps, en montrant les limites de notre propre perception. Jusqu'au 25 août, le BAL accueille la première exposition personnelle à Paris de l'artiste allemande Barbara Probst. La photographe s'attelle à saisir un même instant selon plusieurs points de vue simultanément. L'occasion de découvrir une pratique questionnant depuis près de 20 ans les rapports entre le regard et le temps, en montrant les limites de notre propre perception.

Le photographe Jean-Baptiste Mondino exposé à Paris, au Studio des Acacias
776

Le photographe Jean-Baptiste Mondino exposé à Paris, au Studio des Acacias

Photographie Réalisateur virtuose et photographe à la reconnaissance internationale, Jean-Baptiste Mondino expose 20 ans de collaboration avec Numéro, au Studio des Acacias by Mazarine du 5 au 20 juillet prochains.   Offrez-vous un tirage unique signé Jean-Baptiste Mondino Réalisateur virtuose et photographe à la reconnaissance internationale, Jean-Baptiste Mondino expose 20 ans de collaboration avec Numéro, au Studio des Acacias by Mazarine du 5 au 20 juillet prochains.   Offrez-vous un tirage unique signé Jean-Baptiste Mondino

L’Algérie survoltée du photographe Youcef Krache
789

L’Algérie survoltée du photographe Youcef Krache

Photographie La galerie parisienne Esther Woerdehoff expose Youcef Krache et Michael von Graffenried, deux photographes qui posent leur regard sur l’Algérie, d'hier et d'aujourd'hui. Présentée jusqu’au 26 juillet, “Algérie 91/19” met en lumière un visage méconnu du pays. Rencontre avec Youcef Krache. La galerie parisienne Esther Woerdehoff expose Youcef Krache et Michael von Graffenried, deux photographes qui posent leur regard sur l’Algérie, d'hier et d'aujourd'hui. Présentée jusqu’au 26 juillet, “Algérie 91/19” met en lumière un visage méconnu du pays. Rencontre avec Youcef Krache.

Qui est Sally Mann, l’ennemie jurée des ligues de vertu ?
998

Qui est Sally Mann, l’ennemie jurée des ligues de vertu ?

Photographie D’une beauté obsédante, ses clichés sont traversés par le désir, la mort et la mémoire d’un Sud des États-Unis auquel la photographe est restée fidèle depuis 1951. Elle y a fixé sans pudeur des moments de vie familiale – les ligues de vertu ont été choquées de voir ses enfants nus. Le Jeu de paume lui offre sa première rétrospective d’ampleur. D’une beauté obsédante, ses clichés sont traversés par le désir, la mort et la mémoire d’un Sud des États-Unis auquel la photographe est restée fidèle depuis 1951. Elle y a fixé sans pudeur des moments de vie familiale – les ligues de vertu ont été choquées de voir ses enfants nus. Le Jeu de paume lui offre sa première rétrospective d’ampleur.

Nobuyoshi Araki : reporter des “cafés sans culottes”
998

Nobuyoshi Araki : reporter des “cafés sans culottes”

Photographie Manifeste de l’érotisme pour les uns, simple collection pornographique pour les autres, l’ouvrage “Tokyo Lucky Hole” condense les fantasmes politiquement incorrects du photographe Nobuyoshi Araki. À défaut de nus idéalistes, le Japonais sonde les “centres de divertissement” du Tokyo des années 80, entre fellations floues et lolitas en pleine extase. Manifeste de l’érotisme pour les uns, simple collection pornographique pour les autres, l’ouvrage “Tokyo Lucky Hole” condense les fantasmes politiquement incorrects du photographe Nobuyoshi Araki. À défaut de nus idéalistes, le Japonais sonde les “centres de divertissement” du Tokyo des années 80, entre fellations floues et lolitas en pleine extase.

Qui était vraiment Dora Maar, artiste et muse de Picasso?
998

Qui était vraiment Dora Maar, artiste et muse de Picasso?

Photographie Muse, peintre mais surtout photographe, Dora Maar enseigne, dans les années 30, à son amant Pablo Picasso les rudiments de la photographie. Elle reste la femme qui pleure de la célèbre toile du peintre espagnol. Mais qui est vraiment cette artiste célébrée au Centre Pompidou jusqu’au 29 juillet prochain ? Muse, peintre mais surtout photographe, Dora Maar enseigne, dans les années 30, à son amant Pablo Picasso les rudiments de la photographie. Elle reste la femme qui pleure de la célèbre toile du peintre espagnol. Mais qui est vraiment cette artiste célébrée au Centre Pompidou jusqu’au 29 juillet prochain ?

Violence et sexe sinistre, Susan Meiselas sacrée à Arles
887

Violence et sexe sinistre, Susan Meiselas sacrée à Arles

Photographie D’un Nicaragua en ébullition aux sinistres vérités de l’industrie du sexe, la photoreporter américaine pose son regard sur divers visages de la violence. À bientôt 71 ans, elle décroche le premier prix Women in Motion remis par Kering et les Rencontres d’Arles. D’un Nicaragua en ébullition aux sinistres vérités de l’industrie du sexe, la photoreporter américaine pose son regard sur divers visages de la violence. À bientôt 71 ans, elle décroche le premier prix Women in Motion remis par Kering et les Rencontres d’Arles.

Le photographe Yoriyas met Casablanca à nu
789

Le photographe Yoriyas met Casablanca à nu

Photographie Lauréat du prix des Amis de l’Institut du Monde Arabe pour la création contemporaine en 2019, exposé à la Fondation d'entreprise Hermès l'an passé, Yassine Alaoui Ismaili (alias Yoriyas) a consacré la majorité de son travail à une seule et même ville: Casablanca. Débutée en 2014, après une brillante carrière de breakdancer, sa série “Casablanca: not the movie” porte un regard spontané, gymnastique et onirique sur la capitale économique (méconnue) du Maroc. Rencontre. Lauréat du prix des Amis de l’Institut du Monde Arabe pour la création contemporaine en 2019, exposé à la Fondation d'entreprise Hermès l'an passé, Yassine Alaoui Ismaili (alias Yoriyas) a consacré la majorité de son travail à une seule et même ville: Casablanca. Débutée en 2014, après une brillante carrière de breakdancer, sa série “Casablanca: not the movie” porte un regard spontané, gymnastique et onirique sur la capitale économique (méconnue) du Maroc. Rencontre.

loading
Plus d'articles